Ces trucs qu’on aimerait piquer aux Bad Girls !

par Louise Canto

.

giphy (5)

.

.

Ces trucs qu’on piquerait bien aux « racailles » ?

.

Nous autres, pauvres petites Parisiennes, qu’est-ce que nous connaissons du milieu des Bad Girls ?

.

Certes, parfois on se lâche et on enfile un bonnet à message pour faire un peu streetwear, mais notre potentiel « wild » s’arrête là.

Si on les regarde souvent de haut en bas avec un œil oblique, c’est parce qu’on ne sait jamais si on les admire, ou si on flippe de voir notre paquet de clopes taxé jusqu’à la dernière bouffée.

.

Elles osent tout, ne s’interdisent rien et nous, on les regarde tantôt avec admiration tantôt avec crainte. On aimerait parfois sortir un peu de notre carcan et leur piquer quelques petits trucs de leur panoplie de caillera, juste histoire de se sentir un peu puissante et sauvage.

.

Mais alors, qu’est-ce qu’une petite Parisienne en stilettos pourrait bien envier à ces petites nanas indomptables ?

.

.

Voici ce qu’on piquerait bien aux Bad Girls :

.

.

.

Le regard de killeuse :

.

« Elle a les yeux, revolver, elle a le regard qui tue… »

.

Qui n’a jamais rêvé de sécher sur place, d’un seul regard, l’un de ces gros relous qui commence toutes ses phrases par un « Hey, Mademoiselle ».

Seules les caillera y arrivent !

Nous, en général, on est trop timide pour oser rembarrer tout de suite. On finit souvent par soit faire celle qui n’entend pas et continuer notre chemin le plus vite possible, soit on se fait suivre à la trace par l’abruti en question qui n’a pas saisi que notre sourire gêné n’était pas un signe d’encouragement mais de panique.

.

Probabilité de réussite : si on s’entraîne quotidiennement devant sa glace, 7/10.

.

tumblr_mjd2ronjLe1qkxtdao1_400

.

.

.

Le dentier en or :

.

On sait que c’est moche, on sait que c’est vulgaire, on sait que les mecs n’aiment pas du tout ça, on sait qu’on a plus de chance de ressembler au « Requin » dans James Bond que d’avoir vraiment la classe… et pourtant, on rêve secrètement de pouvoir en chausser un, même pour quelques heures !

Les dents en métal, c’est tout de même le paroxysme de l’accessoire de la BG. « Bijou » totalement bling bling, on sait qu’à moins de tourner dans un clip de Rihanna, on n’a aucune chance d’en porter un dans notre vie.

.

Probabilité de réussite : même si on investit dans une super pièce, il y a peu de chance qu’on trouve une occasion de la porter, 1/10.

.

giphy (1)

.

.

.

Leurs copines qui sortent tout droit d’un clip d’Iggy Azalea :

.

Vous avez remarqué comme la BG ne se déplace jamais seule ? Tel un troupeaux de lionne partant à la chasse, les BG ne se sortent jamais sans toute une tripotée de copines (des Bad Girls elles aussi) !

Et même si, quand on passe à côté, c’est très impressionnant, on ne peut pas nier qu’on admire assez cette solidarité féminine poussée à l’extrême.

Après tout, nous, nos copines, il faut les booker une semaine à l’avance pour qu’elles répondent présentes. Toujours over busy, entre leur boulot de 65 heures semaine qu’elles enchaînent avec des événements, les courses, les maris/copains… nous, on est vite reléguée à la 4ème voir 5ème place !

Alors, forcement, une bande pareil, ça donne envie.

.

Probabilité de réussite : à moins de forcer vos copines actives à répondre sans arrêt présente dès la réception de vos textos grâce à un contrat en béton, on ne voit pas trop comment elles lâcheraient leur vie, 3/10.

.

giphy (2)

.

.

.

L’audace du jogging :

.

Parfois, on a vraiment pas envie de s’habiller et si on pouvait aller au boulot en pyjama ou jogging éponge, on le ferait. Seulement, dans une banque, un cabinet d’avocat ou une boutique de fringues, le port du jogging est du plus mauvais effet.

Alors, quand on voit nos petites wild girls avec leur jogging de survêtement, leur casquette et gros sweat tout doux, on se dit qu’il n’y a pas de justice !

.

Probabilité de réussite : à moins d’instaurer une journée pyjama au bureau ou d’être prof de sport, le jogging pour aller bosser, ça va être compliqué, 4/10.

.

giphy (4)

.

.

.

Un boule au top :

.

Mais comment font-elles ? A squatter les tables du KFC, on aurait pu penser que leur popotin en serait marqué ! Que nenni. Moulées dans leur jogging, elles ont les plus belles fesses du Châtelet.

Alors qu’on se force à se rendre à la salle de sport et qu’on achète nos jeans bootcut une vraie fortune, elles nous mettent au tapis d’un coup de twerk !

.

Probabilité de réussite : avec beaucoup de sport et de belles chaussures à talons, il n’y a pas raison de ne pas y arriver, 8/10.

.

giphy (3)

.

.

.

Un bodyguard en petit ami :

.

Non seulement, elles ont de belles fesses mais en plus, elles ont un petit copain qui auraient pu servir de bouclier humain à Mohamed Ali. C’est dire !

Si, d’habitude, on craque plus pour nos petits hipsters fins comme des fils de fer, la barbe faussement négligée et leur look savamment étudié, on se surprend souvent à baver devant les Bad Boys des Bad Girls.

Nous aussi on voudrait bien un Jay-Z, cigare au bec, Timberland au pied et iPhone à strass dans la main ! Nous aussi, on veut se sentir protégée par des gros bras de mâle pas commode.

Au lieu de ça, on poireaute devant la porte de notre salle de bain, car Matthieu taille ses trois poils depuis plus d’une heure.

.

Probabilité de réussite : compliqué mais pas impossible. Si vous voulez vraiment changer de style, allez au-delà de votre petite zone de confort amoureux. Changez tout simplement de bar ou de club, le Mansart il y a mieux pour rencontrer Jay-Z, 7/10.

.

giphy

.

.

.

Dire des gros mots :

.

Bah oui quoi ! Parfois, nous aussi on aimerait bien pouvoir jurer comme un charretier sans passer pour une grosse beauf de la famille Groseille.

Sans pour autant faire des injures des mots de liaison, de temps en temps on voudrait bien lâcher une petite injure bien glauque entre le fromage et le dessert.

Cette audace (ou manque de manière) qu’ont les BG, on a du mal à s’en emparer ! Il est vrai qu’on ne se voit pas très bien trinquer à la terrasse du Rocher de Cancale en disant « à la tienne bouffonne » amicalement.

Probabilité de réussite : Celle-ci, on peut se la garder en privé, quand on s’énerve seule au volant ou quand on loupe la vente privée de Tara Jarmon sur son ordi. En faite, même si on aimerait bien jurer comme une poissonnière de temps en temps, on vous conseille de ne pas en prendre trop l’habitude, 5/10.

.

200 (1)

.

.

.

Vous voulez tester votre vrai potentiel street ? Rendez-vous le 2 mars à Bercy !

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires

Comments are closed.