Faut-il être freak pour être chic ?

par Louise

.

.

.

.

.

Depuis quelques saisons, on a pu remarquer un remaniement total des exigences des podiums et des fous du flash.

Défilés de couture, campagnes publicitaires, photos de mode, clips vidéo… aucun support média n’échappe à la tendance du freak.

.

Décryptage.

.

.

.

Quand le beau est out…

.

On assiste littéralement à une overdose du « beau ».

Entre les starlettes des podiums aux physiques de poupées russes et les hommes aux abdos saillants et gueules juvéniles, on était tout de même loin de Monsieur et Madame tout le monde.

Et pourquoi ?

Pour vendre du rêve ? Donner une bonne raison aux adolescentes de s’affamer pour avoir un « tigh gap » ?

.

La perfection n’est pas la généralité et, après des décennies de diktat, elle doit abdiquer au profit de physiques plus atypiques.

.

.

.

… Le freak est in.

.

Pour toutes filles antistéréotypes du « mâle parfait », c’est une bouffée d’air frais.

.

De nouvelles agences de mannequins poussent comme des champignons et elles ont décidé d’utiliser le crédo du freak, du moche, du hors-norme !

Par exemple, l’agence « Ugly Model » revendique son statut de précurseur du physique atypique. Ils rejettent le mot « moche » pour le remplacer par le mot « puissant ».

.

C’est ainsi qu’on a pu voir des égéries pour le moins étonnantes.

.

Rick Genest, plus connu sous le nom de Zombie Boy. Cet ancien SDF canadien s’est élevé au rang de super star en se recouvrant entièrement le corps de tatouage pour ressembler à un mort-vivant et en devenant la nouvelle tête de Thierry Mugler.

.

.

Plus récemment, c’est Shaun Ross qui a imposé sa gueule sur les podiums et dans les clips. Un mannequin noir albinos au nez tordu dont s’est entiché Lana Del Rey.

.

.

Le transgenre est lui aussi plus que jamais à la mode, avec le désormais très célèbre Andrej Pejic qui ne cesse de faire des défilés et des campagnes pour la femme (Marc by Marc Jacobs par exemple).

.

.

.

Nouveau souffle pour la mode ou exploitation de bêtes de foire ?

.

Si les mannequins aux physiques forts tiennent en ce moment le haut du pavé, reste à ce que cela dure. Car, entre vouloir faire bouger les choses pour bannir les physiques aseptisés et exploiter une tendance, la frontière est mince.

Pour le moment, le freak c’est le nouveau chic et c’est plutôt sympa comme ça.

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , ,

Un dimanche au Grand Prix de Paris

par Kim

IMG_2762

.

.

.

Quand le soleil pointe le bout de son nez et nous offre un peu de printemps en plein milieu du mois de février, vos Do It Girls s’en vont parier du côté de l’hippodrome de Vincennes, à l’occasion du Grand Prix de Paris.

En selle !

Récit d’un dimanche pas comme les autres en compagnie de quatre de nos lectrices et de leur invité.

.

IMG_2733

.

.

.

Si on n’avait pas dégainé les chapeaux, on avait tout de même chaussé nos stilettos pour découvrir l’univers merveilleux du Trot. Quel chic ! Confortablement installées dans le salon prestige de l’hippodrome, nous avons accueilli dans une ambiance très décontractée nos invités pour la journée.

Ni une, ni deux, les paris sont lancés ! Contrairement à d’autres disciplines très spécialisées et réservées aux passionnés, les adeptes du canasson partagent avec plaisir leurs petits trucs pour nous aider à rafler le gros lot, entre deux plats délicats.

VIP jusqu’au bout, on en profite même pour se faire tirer le portrait avec Michou !

.

IMG_2719

.

.

.

15h45 : c’est l’heure du Prix Do It In Paris !

Remise de prix en grandes pompes (c’était le cas de le dire) par notre Rédac’ Chef Art de Vivre, Elodie. Bravo à Thomas Lévêque, 21 ans, qui remporte la course… Et un tote bag Do It, ça vaut au moins toutes les coupes du monde !

.

IMG_2755

.

.

.

Notre joyeuse troupe a ensuite eu le privilège de découvrir les coulisses de l’évènement, à commencer par le village des sportifs et de leurs compagnons à quatre pattes. Plus 150 boxes en tout, ça en fait des kilos de foin et du monde qui grouille derrière les grilles !

Croyez-le ou non, les champions équestres aussi ont leurs groupes de supporters : certains ont même fait floquer leur blouson à l’effigie du tapis de leur cheval chéri. La foule est en délire à chaque course : on entend des cris depuis le grand hall, où les parieurs s’époumonent, jusqu’au Salon prestige, où l’on crie victoire avec les jumelles bien visées sur le nez !

.

IMG_2768

.

.

.

Direction ensuite les loges dédiées à la presse, qui surplombent l’ensemble de l’hippodrome et offrent une vue imprenable sur Paris. Puisqu’on est gentils, on a même eu le droit de rester regarder une course depuis les loges des commentateurs !

.

IMG_2773

.

.

.

On ressort comblé(e)s de cette journée pas comme les autres !

D’une part, on digère non seulement l’excellent repas qui nous a été offert, mais aussi tout ce que l’on a appris sur les courses hippiques, et plus spécifiquement sur le Grand Prix de Paris, unique par son allure.

D’autre part, on garde un souvenir exceptionnel de ce moment privilégié en compagnie de nos lectrices adorées ! Merci à toutes et tous pour vos sourires et votre bonne humeur qui n’ont fait qu’embellir cette superbe journée.

.

IMG_2775

Une vue à couper le souffle

.


IMG_2766

Les Do It Girls en très bonne compagnie !

.

Elodie Rouge au micro

.

.

.

Un merci à LeTrot.com pour cette journée d’exception !

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Question Style : Les Do et Don’t des access’ « show off » !

par Louise

.

.

.

.

Les défilés et leurs esplanades sont le terrain de jeu idéal pour les affolées de la mode.

Haut lieu de la tendance avant-gardiste et excentrique, les photographes addict aux street styles s’en donnent à cœur joie, déclenchant frénétiquement leur flash dès que des stilettos dingos pointent le bout de leurs aiguilles.

.

Des looks hallucinants avec toujours d’accessoires show off hantent les pages des blogs de mode. Mais, maîtriser les accessoires de crâneuses, c’est tout un art.

Voici comment s’y prendre !

.

.

.

Do : le détail rigolo / kids

.

Elles étaient plusieurs à avoir kidnappé les marionnettes du Muppet Show au moment de la fashion week de NY. On adore ce détail rigolo qui nous fait retomber en enfance.

Quand on pense que nos parents nous ont forcé à abandonner nos doudous, s’ils savaient que se trimbaler avec son Ninin accroché à son sac Hermès maintenant c’est trop la classe !

.

.

.

.

.

Don’t : Le too much fluo.

.

A éviter de toute urgence : ces tenues qui crient « pitié, prenez moi en photo! ». Le total look twins, avec les t-shirt et sac à message, plus les accessoires identiques fluo… on a juste envie envie de leur tendre la Bible du Bon Goût.

A retenir : Less Is More.

.

.

.

.

Do : le « sacapoils » !

.

C’est un peu le même principe que de se pavaner avec la tête de Kermit la Grenouille en porte-clés. Ici, on transforme son sac en véritable peluche à gros poils fluo. Idéal pour faire un petit somme dans le métro.

On dit merci qui ? Merci Fendi.

.

.

.

.

Don’t : le too much mégalo

.

On bannit : Les bijoux trop clinquant façon Princesse Leia !

.

.

.

.

Do : Les références enchantées

.

On adore les chaussures pailletées qui nous emmène dans le monde des sirènes.

.

.

Magnifique, les bijoux précieux de tête.

.

.

.

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ces trucs qu’on aimerait piquer aux Bad Girls !

par Louise

.

giphy (5)

.

.

Ces trucs qu’on piquerait bien aux « racailles » ?

.

Nous autres, pauvres petites Parisiennes, qu’est-ce que nous connaissons du milieu des Bad Girls ?

.

Certes, parfois on se lâche et on enfile un bonnet à message pour faire un peu streetwear, mais notre potentiel « wild » s’arrête là.

Si on les regarde souvent de haut en bas avec un œil oblique, c’est parce qu’on ne sait jamais si on les admire, ou si on flippe de voir notre paquet de clopes taxé jusqu’à la dernière bouffée.

.

Elles osent tout, ne s’interdisent rien et nous, on les regarde tantôt avec admiration tantôt avec crainte. On aimerait parfois sortir un peu de notre carcan et leur piquer quelques petits trucs de leur panoplie de caillera, juste histoire de se sentir un peu puissante et sauvage.

.

Mais alors, qu’est-ce qu’une petite Parisienne en stilettos pourrait bien envier à ces petites nanas indomptables ?

.

.

Voici ce qu’on piquerait bien aux Bad Girls :

.

.

.

Le regard de killeuse :

.

« Elle a les yeux, revolver, elle a le regard qui tue… »

.

Qui n’a jamais rêvé de sécher sur place, d’un seul regard, l’un de ces gros relous qui commence toutes ses phrases par un « Hey, Mademoiselle ».

Seules les caillera y arrivent !

Nous, en général, on est trop timide pour oser rembarrer tout de suite. On finit souvent par soit faire celle qui n’entend pas et continuer notre chemin le plus vite possible, soit on se fait suivre à la trace par l’abruti en question qui n’a pas saisi que notre sourire gêné n’était pas un signe d’encouragement mais de panique.

.

Probabilité de réussite : si on s’entraîne quotidiennement devant sa glace, 7/10.

.

tumblr_mjd2ronjLe1qkxtdao1_400

.

.

.

Le dentier en or :

.

On sait que c’est moche, on sait que c’est vulgaire, on sait que les mecs n’aiment pas du tout ça, on sait qu’on a plus de chance de ressembler au « Requin » dans James Bond que d’avoir vraiment la classe… et pourtant, on rêve secrètement de pouvoir en chausser un, même pour quelques heures !

Les dents en métal, c’est tout de même le paroxysme de l’accessoire de la BG. « Bijou » totalement bling bling, on sait qu’à moins de tourner dans un clip de Rihanna, on n’a aucune chance d’en porter un dans notre vie.

.

Probabilité de réussite : même si on investit dans une super pièce, il y a peu de chance qu’on trouve une occasion de la porter, 1/10.

.

giphy (1)

.

.

.

Leurs copines qui sortent tout droit d’un clip d’Iggy Azalea :

.

Vous avez remarqué comme la BG ne se déplace jamais seule ? Tel un troupeaux de lionne partant à la chasse, les BG ne se sortent jamais sans toute une tripotée de copines (des Bad Girls elles aussi) !

Et même si, quand on passe à côté, c’est très impressionnant, on ne peut pas nier qu’on admire assez cette solidarité féminine poussée à l’extrême.

Après tout, nous, nos copines, il faut les booker une semaine à l’avance pour qu’elles répondent présentes. Toujours over busy, entre leur boulot de 65 heures semaine qu’elles enchaînent avec des événements, les courses, les maris/copains… nous, on est vite reléguée à la 4ème voir 5ème place !

Alors, forcement, une bande pareil, ça donne envie.

.

Probabilité de réussite : à moins de forcer vos copines actives à répondre sans arrêt présente dès la réception de vos textos grâce à un contrat en béton, on ne voit pas trop comment elles lâcheraient leur vie, 3/10.

.

giphy (2)

.

.

.

L’audace du jogging :

.

Parfois, on a vraiment pas envie de s’habiller et si on pouvait aller au boulot en pyjama ou jogging éponge, on le ferait. Seulement, dans une banque, un cabinet d’avocat ou une boutique de fringues, le port du jogging est du plus mauvais effet.

Alors, quand on voit nos petites wild girls avec leur jogging de survêtement, leur casquette et gros sweat tout doux, on se dit qu’il n’y a pas de justice !

.

Probabilité de réussite : à moins d’instaurer une journée pyjama au bureau ou d’être prof de sport, le jogging pour aller bosser, ça va être compliqué, 4/10.

.

giphy (4)

.

.

.

Un boule au top :

.

Mais comment font-elles ? A squatter les tables du KFC, on aurait pu penser que leur popotin en serait marqué ! Que nenni. Moulées dans leur jogging, elles ont les plus belles fesses du Châtelet.

Alors qu’on se force à se rendre à la salle de sport et qu’on achète nos jeans bootcut une vraie fortune, elles nous mettent au tapis d’un coup de twerk !

.

Probabilité de réussite : avec beaucoup de sport et de belles chaussures à talons, il n’y a pas raison de ne pas y arriver, 8/10.

.

giphy (3)

.

.

.

Un bodyguard en petit ami :

.

Non seulement, elles ont de belles fesses mais en plus, elles ont un petit copain qui auraient pu servir de bouclier humain à Mohamed Ali. C’est dire !

Si, d’habitude, on craque plus pour nos petits hipsters fins comme des fils de fer, la barbe faussement négligée et leur look savamment étudié, on se surprend souvent à baver devant les Bad Boys des Bad Girls.

Nous aussi on voudrait bien un Jay-Z, cigare au bec, Timberland au pied et iPhone à strass dans la main ! Nous aussi, on veut se sentir protégée par des gros bras de mâle pas commode.

Au lieu de ça, on poireaute devant la porte de notre salle de bain, car Matthieu taille ses trois poils depuis plus d’une heure.

.

Probabilité de réussite : compliqué mais pas impossible. Si vous voulez vraiment changer de style, allez au-delà de votre petite zone de confort amoureux. Changez tout simplement de bar ou de club, le Mansart il y a mieux pour rencontrer Jay-Z, 7/10.

.

giphy

.

.

.

Dire des gros mots :

.

Bah oui quoi ! Parfois, nous aussi on aimerait bien pouvoir jurer comme un charretier sans passer pour une grosse beauf de la famille Groseille.

Sans pour autant faire des injures des mots de liaison, de temps en temps on voudrait bien lâcher une petite injure bien glauque entre le fromage et le dessert.

Cette audace (ou manque de manière) qu’ont les BG, on a du mal à s’en emparer ! Il est vrai qu’on ne se voit pas très bien trinquer à la terrasse du Rocher de Cancale en disant « à la tienne bouffonne » amicalement.

Probabilité de réussite : Celle-ci, on peut se la garder en privé, quand on s’énerve seule au volant ou quand on loupe la vente privée de Tara Jarmon sur son ordi. En faite, même si on aimerait bien jurer comme une poissonnière de temps en temps, on vous conseille de ne pas en prendre trop l’habitude, 5/10.

.

200 (1)

.

.

.

Vous voulez tester votre vrai potentiel street ? Rendez-vous le 2 mars à Bercy !

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Gloire à l’art de rue

par Kim

.

.

.

Jusqu’au bout… de la semaine, on reste street sur le blog Do It !

.

Les 90′s ont fait leur grand come back dans notre penderie, dans nos playlists et dans nos envies.

Mais est-ce que vous vous souvenez qu’à l’époque, on diabolisait carrément les « graffitis » ?

.

Aujourd’hui et plus que jamais, ce qu’on appelle désormais le street art est roi dans les rue de Paris.

L’art s’est approprié la ville et a redonné ses lettres de noblesse à une forme d’expression moderne, accessible et extrêmement riche.

Le street, c’est chic, mais c’est aussi arty !

.

Collages, tags, pochoirs et autres détournements urbains ont mis de la couleur dans nos promenades parisiennes. Ouvrez l’oeil, à chaque coin de rue, un oeuvre vous appelle !

Balade au gré des plus belles pépites dont regorge la capitale.

.

.

.

Nick Walker

.

.

.

Valse dans les rues de Paris

.

.

.

Nemo

.

.

.

Fred Lechevalier

.

.

.

JR

.

.

.

Jef Aerosol

.

.

.

Faites l’amour, pas la guerre !

.

.

.

Mise en abyme

.

.

.

Un peu d’amour

.

.

.

Tout est dit

.

.

.

©

Iznogoodgood

Urbacolors

Instagram Do It

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , ,

Ces fausses bonnes idées beauté des bad girls !

par Louise

.

.

.

On les aime pour leur musique qui balance et leur sens de la provocation. Mais nos petites Bad Girls ne savent pas qu’entretenir la flamme de leurs fans, elles savent aussi redoubler d’imagination question beauté !

Cheveux couleur Petit Poney, dents en or, coiffure WTF… on serait tentée de prendre exemple et de suivre leurs expériences beauté ! Mauvaise idée !

Voici ce qu’on ne reproduira jamais dans la vraie vie.

.

.

.

Les cheveux rouges.

.

On s’est toute dit en voyant la chevelure flamboyante « finalement c’est pas si mal le rouge ». Sauf que :

Rihanna à une peau caramel magnifique,

Rihanna vit dans la bulle du star system,

Rihanna c’est Rihanna.

Sérieusement, vous vous imaginez aller au travail et demander une augmentation avec votre tignasse couleur tomate ?

Si vous voulez changer de tête, un petit auburn pour ne pas prendre trop de risque.

.

.

.

.

Les sourcils invisibles.

.

La top Lara Stone avait lancé la tendance il y a 2 ans. Alors, pour des photos artistiques, il n’y a pas mieux, mais dans la vraie vie, c’est une autre affaire.

On a besoin de ses sourcils pour afficher nos expressions (demandez à Nicole Kidman !) et surtout, appuyer sur le bouton flash d’un Nixon ne fait pas de notre maman une photographe de mode.

Alors ne touchez à rien et évitez les bouteilles d’eau oxygénée.

.

.

.

.

Deux kikis sur la tête.

.

Mais qu’est ce qui a bien pu passer par la tête de Miss Cyrus quand elle s’est fait cette coiffure ? Qui est donc son conseiller en image ? On lui conseille d’en changer, car cette coupe de martien et son clip sur une boule de démolition, c’est tout sauf sexy.

Passé 4 ans, vous pouvez oublier cette coiffure.

.

.

.

.

Les ongles en plastoc’.

.

On a jamais très bien compris l’engouement des bad girls pour ces ongles de quatre kilomètres de long, qui doivent certes, être pratiques pour se gratter le dos toute seule mais ne sont pas très esthétique.

Alors, si vous vous rongez les ongles, ne faites pas comme Iggy Azalea, mettez du vernis amer.

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , ,

Le verlan version rive gauche

par Kim

.

.

.

Vous l’aurez compris avec la question style d’hier : cette semaine sur le blog, le street, c’est chic !

.

On vous imagine déjà lever les yeux au ciel et le ciel vous tomber sur la tête.

« Elles ont avalé un macaron de travers, les minettes de chez Do It ? »

.

Rassurez-vous, on a bien les pieds sur terre, perchées sur nos stilettos.

Mais comme on vous le disait plus tôt, la Parisienne est pleine de contradictions qui sont parfois charmantes, parfois carrément improbables.

.

.

.

Aujourd’hui, on se penche sur ce vocabulaire qui met tout le monde d’accord, du 9-3 à Saint-Germain des Prés. Faites pas genre, on sait que vous aussi, vous y avez succombé !

.

Exemples en situation.

.

.

.

« Elle a vachement vieilli Vanessa Paradis, un truc de ouf »

.

.

Nous aussi, ça nous a fichu un sacré coup et ça a animé nos conversations à la pause dej. On n’a toujours pas digéré cette coupe de cheveux. On l’exprime comme on peut, mais comme la plupart de ce qui nous surprend, dans le bon comme dans le mauvais sens, on utilise ouf à la place de fou.

.

« Truc de ouf : je rentre dans le bar et là… »

« T’es ouf ou quoi ?! »

« Leur cheesecake est oufissime »

.

Si tout n’est pas aussi fou que les choix capillaires de Vanessa, il n’en demeure pas moins qu’au jour le jour, on vit au rythme de ce qui nous rend ouf.

.

.

.

« Qui est chaud pour un DoMac ? »

.

.

La dynamique de groupe conduit bien (trop ?) souvent les Parisiens à succomber au MacDo du coin. Mais faites vous à l’idée que le MacDo, à Paris, c’est le DoMac. Point.

.

.

.

« Meuf, t’as pas retrouvé mon pull chez toi par hasard ? »

.

.

Lendemain difficile après une grosse soirée chez votre BFF du moment. Impossible de remettre

1. De l’ordre dans vos idées

2. La main sur votre petit pull préféré

Debrief téléphonique avec votre hôte bien-aimée. Le mot meuf revient à plusieurs reprises.

.

« La meuf, elle a tout donné quoi ! »

« Mais meuf, pourquoi t’as invité ce boloss ? »

« La pauvre meuf, sérieux, je la plains. »

.

On vous l’apprendra peut-être, mais meuf est le verlan du mot femme. Faut croire que maf, ça sonnait trop assurance tout-risques efficace et pas chère.

N’empêche que ce dérivé a littéralement remplacé le mot femme dans nos conversations quotidiennes. On tâche de le restreindre tout de même aux échanges perso, parce que niveau pro, ça vous fait un peu passer pour une ado assumée.

(Enfin, si vous passez chez Do It, vous entendrez forcément : « Meuf, tu connaîtrais pas un super bon thai ? ». Pleine de contradictions la Parisienne, on vous dit !)

.

.

.

« Ce film est CHAN-MÉ ! »

.

.

Vive le cinéma ! La Parisienne se cultive et étale sa culture ciné telle de la confiture bio achetée sur le marché. Et quand elle a aimé un film, elle ne l’a pas juste aimé : elle l’a A-DO-RÉ, elle l’a trouvé CHAN-MÉ.

Oui, en majuscules. En en insistant légèrement sur le chhhhh, s’il-vous-plaît.

.

« J’ai testé un nouveau resto, il est CHAN-MÉ« 

« Franchement, la série Girls c’est CHAN-MÉ« 

« C’est CHAN-MÉ cette coupe de cheveux »

.

C’est finalement un joli détournement du mot méchant, qui est devenu sous cette forme l’une des expressions phares de l’enthousiasme parisien. Alors un peu d’enthousiasme, que diable !

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , ,

Comment décrocher la médaille du glamour en sportswear ?

par Louise

.

.

.

Qui aurait pu penser que mode et confort iraient un jour de même concert ?

.

Depuis l’été dernier, le sportswear s’invite un peu partout ! Sur les couv’ de magazines, dans nos magasins préférés, dans les collections de nos créateurs chouchous, sur les front row, aux pieds des it-girls… on ne peut plus faire un pas sans voir une paire de New Balance ou de Nike à Saint Germain.

Le sportswear a quitté les terrains de sport pour conquerir la planète mode avec panache.

.

Mais alors, comment porter le sportswear sans avoir l’air d’un Guy Roux qui fait ses courses en survet’ ?

.

On a décrypté pour vous, toutes les meilleures tendances du sportswear et on vous donne le mode d’emploi clés en main pour chaque pièce.

.

.

.

La sneakers, le nouveau stiletto.

.

La basket est en train de faire tomber le stilleto de son piédestal !

Après des années de torture et d’orteils compressés, voilà que les tendances nous proposent de retrouver un afflux sanguin normal dans nos pompes!

On les porte comment ? Avec notre tenue de tous les jours ! C’est simple, ne changez rien à vos habitudes et mettez vos talons au placard pour chausser vos sneakers.

.

.

.

.

.

.

.

Un jogging chic

.

Dans la mode du sportswear, il n’y a pas que les sneakers qui pointent le bout de leur nez. De plus en plus, les fashionistas osent arpenter les rues parisiennes… en jogging !

Il y a deux ans, on aurait sûrement conclu à un crime contre le bon goût et mit l’accusée sur le bûcher des tendances. Aujourd’hui, c’est une autre histoire.

Comment le porter ? Là encore, rien de plus simple ! Adieu jeans et jupettes en coton, le jogging c’est le nouveau pantalon mais attention à toujours le porter avec des talons !

L’idéal : le chic-iser avec un perfecto ou une fourrure.

.

.

.

Même Miroslava Duma (célébrissime rédactrice de mode russe), opte pour le total look sportswear !

.

.

.

Une robe numérotée.

.

Mais, ces numéros ça nous dit quelque chose ? Ce sont ceux que l’on retrouve sur les maillots de baseball ou de basket.

L’idée, c’est de faire croire qu’on a piqué le maillot de son sportif de copain et comme il est baraqué et fait 2 mètres, son maillot… on le met en robe !

Pour le glamour ? Une jolie paire de sandales et une belle pochette en cuir.

.

 

.

.

.

.

La casquette de basketball ou de baseball.

.

Pour une attitude au sommet de la coolitude, on opte pour l’accessoire incontournable : la casquette !

Mais, comment peut-on porter cet accessoire sans avoir l’air de se rendre à un cours de break dance pour débutantes ? Le tout, c’est de ne pas mettre d’autres éléments sportswear pour éviter de plonger dans le vrai côté sport. Car, si nous voulons avoir l’air cool, on ne veut absolument pas aller se faire un running au Bois de Boulogne. Nous, si on investit chez Nike, c’est juste pour style !

Alors, on casse la casquette avec une tenue chic ou une petite robe.

.

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre semaine sur Do It – Au nom de la rose

par Kim

.

.

.

Une semaine placée sous le signe de l’amour pour les Do It Girls !

On avait concocté de quoi satisfaire les célibataires comme les Valentines, sur le blog comme sur le site.

.

Voici les articles que vous avez préféré cette semaine sur Do It !

.

.

.

1. Une peau aussi fraîche que la rosée du matin !

.

skin glow natural

.

Vous avez adoré notre beauty case 5 étapes pour un teint parfait… Et pour cause ! On veut toutes une peau à croquer, même en plein hiver !

.

.

.

.

2. En cas de coup de foudre…

.

.

Vous avez absolument adhéré à cette jolie opération de laJoiedesFleurs.fr pour la Saint Valentin ! 1500 roses étaient disséminées dans Paris, en attendant un coeur à prendre…

Nous, on a brisé la glace rue Saint Honoré !

.

incaseoflove

.

.

.

3. Nos adresses de minettes !

.

.

Girl power! Pour ce week-end, on vous a concocté une sélection d’adresses vraiment girly pour passer d’excellents moments entre copines… Ou tout simplement pour vous faire plaisir !

.

Une robe Fendi pour 60 € chez My couture Corner

.

.

.

A demain pour une nouvelle semaine pleine de surprises sur Do It ! On vous laisse sur cette petite vidéo pleine d’amour devant la Pyramide du Louvre… Bravo à Wikilove pour ce formidable flashmob !

.

.

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 bonnes raisons d’aimer la Saint Valentin !

par Louise

.

.

C’est la Saint Valentin !!!

Alors, avant de monter sur vos grands chevaux et crier au monde entier que ce n’est qu’une fête de plus pour vendre des fleurs, laissez nous vous donner 7 bonnes raisons d’aimer le 14 février cette année !

.

giphy (6)

.

.

1) Parce que cette année, on a quelqu’un.

Après des années de « alors, toujours pas de mec ? », « un de perdu 10 de retrouvés », « c’est quand tu ne cherches pas que ça te tombe dessus », « regarde ce que mon chéri m’a offert à Noël » ou « Allo, mon Nanamour ! », on se disait que la chanson d’Anaïs allait vraiment devenir notre hymne. Mais, après des mois d’inscription, on a enfin réussi à en ferrer un sur adopt !

Cette année, on n’est pas seule en février, alors pour la Saint Valentin on ne lui épargnera pas notre petite soirée (même si, pour lui, ce n’est pas une partie de plaisir) !

.

tumblr_mlv4n7lIdp1rlxqtro1_500

.

.

.

2) Parce qu’il est un peu trop pénard.

Disons qu’entre Noël et notre anniversaire, il y a au moins 6 mois ! Il fallait bien trouver un prétexte pour gratter un cadeau ou une soirée romantique.

On connait bien le coup du « Moi, je n’ai pas besoin d’une date précise pour te monter que je t’aime ! ». Mais au final, un peu quand même…

.

tumblr_mheid9jJAH1s3a5h6o1_400

.

.

.

3) Parce qu’au fond, on est un peu cul-cul.

Célibataire, on trouvait cette fête mielleuse terriblement commerciale, tout en espérant un jour qu’un homme nous surprendrait en ce jour du 14.

En couple, on croise les doigts pour qu’il n’oublie pas et qu’il ait compris nos allusions devant le film Valentine’s Day.

C’est drôle la vie, non ?

.

giphy (2)

.

.

.

4) Parce qu’à force d’être critiqué, c’est devenu hype.

Jusque là, on n’avait pas entendu beaucoup de choses positives sur la Saint Valentin. Et, comme tout ce qui est trop souvent critiqué, ça a fini par devenir hype !

Ce n’est pas de notre faute si on aime suivre les tendances !

.

giphy (3)

.

.

.

5) C’est l’excuse idéale pour en faire trop.

Une soirée en tête à tête avec son homme ? C’est l’excuse idéale pour sortir nos talons de 15 cm qu’on a laissé au placard pour tentative d’assassinat sur cheville fragile. Sans parler de cette robe tellement décolletée qu’on sait pertinemment qu’il n’arrivera pas à nous regarder dans les yeux. Haaaaaa, comme c’est bon d’être un peu cruelle.

.

giphy (4)

.

.

.

6) On veut se faire une bonne bouffe.

Le resto aux chandelles, c’est tout de même un grand classique qu’on adore. Ca fait des semaines qu’on sait déjà qu’on va prendre les pates aux truffes avec un fondant chocolat en dessert.

Le must ? On ne va pas se mentir, c’est tout de même meilleur quand c’est lui qui paie.

.

giphy (5)

.

.

.

7) Parce que… c’est tellement bon d’être enviée !

.

Depuis des années, on dîne entre copines célibataires en ce jour des amoureux, et… on rêve secrètement d’être à la place de cette greluche qui bave devant son apollon.

Maintenant, c’est nous la greluche !

.

200 (1)

.

.

Comments off

Mot-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,